10/04 - Y'a pas le feu au lac #18

10 avril 2021
Télécharger le podcast

Bonjour,

Grüezi,

Buongiorno les petits Suisses,

Où sont les femmes, I Love America ou La Musica ... cela vous rappelle de bons souvenirs n’est-ce pas ?

Ces tubes ont bercé plus que ma jeunesse et celle de millions de fans à travers le monde.

Patrick JUVET est né un mois d’août 1950 à Montreux dans le canton de Vaud et connaît le succès en tant que chanteur dans les années 1970 avec des titres de variété française puis de disco dont I Love America qui parvient à se classer dans plusieurs pays européens.

En 1978, ce carton des dancefloors est né de la rencontre de Juvet avec des producteurs réputés et a été cosigné avec Victor Willis, pilier des Village People.

C’est lui aussi qui a composé en 1972 la musique « Le lundi au soleil » de Claude François.

Chose peu connue du grand public, Daniel Balavoine a débuté sa carrière comme choriste pour Juvet.

La tournée « Âge tendre et tête de bois » l’avait remis sous les projecteurs dès les années 2000.

Cet artiste vaudois protéiforme, passé du statut de « chanteur à minettes » à la légende du disco, laisse un vide dans le paysage musical.

Il est parti rejoindre les étoiles le 1er avril dernier et son agent Yann Ydoux nous a déjà annoncé la sortie prochaine d’une chanson inédite enregistrée ces dernières semaines.

Watches and Wonders 2021 : la haute horlogerie à l’heure du numérique.

Le premier, et peut-être le seul.

Pour une industrie qui se définit par son amour de l’émotion et du relationnel, se présenter uniquement en ligne n’est pas chose facile.

C’est pourtant le défi que se sont lancé les 38 marques participant au Watches and Wonders Geneva qui a débuté ce mercredi 07 avril.

Le Covid-19 s’étant invité à la fête, l’événement se tient qu’en ligne sur une plateforme ouverte au public et animée par différents rendez-vous.

Autre nouveauté : les marques « habituées » de ce qui s’appelait jusqu’en 2019 le SIHH sont rejointes par cinq poids lourds (Rolex, Tudor, Patek Philippe, Chopard et Chanel) qui ont claqué l’an dernier la porte de la foire de Bâle.

Il y a aussi des détaillants, clients finaux et partenaires distributeurs sur une plateforme unique.

Une formule synonyme de défi pour la Fondation de la Haute Horlogerie qui l’organise.

« Le challenge consistait à intégrer deux fois plus de marques sur une plateforme digitale », indique Emmanuel Perrin, président de la Fondation. « L’art de la haute horlogerie mécanique, c’est quelque chose de nos membres, nos maisons et les différentes marques maîtrisent ; en revanche, l’art de monter une plateforme high-tech, c’est quelque chose qui est toujours en apprentissage », reconnaît-il.

Parmi les exposants, Hermès qui présente sa nouvelle collection « H08 » grâce à une scénographie virtuelle enrichie de vidéos et de sculptures.

Comme ses concurrentes, la marque française doit s’adapter à un marché changeant et à des comportements d’achat qui évoluent à travers le monde.

Watches and Wonders Genève 2021, l’un des plus grands salons mondiaux dédiés aux montres de luxe, se tient en ligne jusqu’au 13 avril.

Voilà donc pour aujourd’hui.

Je vous souhaite le plus agréable des weekends pascal, je vous dis à la semaine prochaine, où que vous soyez, prenez bien soin de vous et « Y a pas le feu au lac ! ».

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article