Flash : plébiscite des touristes français, mobilisation pour Beyrouth, bras de fer avec le Royaume-Uni, risque d'incendies

06 août 2020
Télécharger le podcast

Les touristes français lorgnent le Portugal

Le Portugal a toujours la cote en France. Une étude de l'agence de voyage en ligne eDreams rapporte que les touristes français sont ceux qui plébiscitent le plus des vacances en terre lusitanienne cet été. Les Français représentent 36 % des demandes à destination du Portugal, devant les Allemands, 13 %, et les Suisses, 10 %. Les résultats ont été recueillis entre le 1er février et le 20 juillet dernier.

Mobilisation pour Beyrouth

Le Portugal prend part à son tour à l'élan de solidarité envers le Liban. Quarante-deux agents sont partis pour Beyrouth, où deux énormes explosions ont fait plus de 135 morts et des milliers de blessés mardi. Parmi ces agents, des membres de la Protection civile ou du Samu, mais aussi des gendarmes, des policiers et des pompiers. Selon le gouvernement, tous sont rompus aux situations d'urgence en milieu urbain. Plus de 300 000 personnes, pour rappel, se retrouvent sans logement dans la capitale libanaise à la suite des déflagrations.

Covid-19 : un dépistage massif en juillet

Un mort et 167 cas positifs, c'est le bilan épidémiologique annoncé hier par la Direction générale de la santé. Un quinquagénaire a succombé au virus dans la région de Lisbonne. Le nombre de décès s'élève donc à 1740 et celui des tests de diagnostic a atteint un record en juillet : plus de 430 000 personnes ont été testées, soit près de 14 000 par jour. 

Un nouveau rapport épidémiologique pour tenter de convaincre les Britanniques

Le gouvernement portugais tente toujours de faire entendre au Royaume-Uni. Un rapport épidémiologique sur la situation au Portugal va de nouveau être présenté aux Britanniques pour les rassurer, afin qu'ils lèvent la quarantaine imposée à tous ceux qui voyagent du Portugal à l'Angleterre. Le journal i rapporte ce matin que trois pays figurent sur la liste des pays "sûrs" du Royaume-Uni, alors qu'ils présentent plus de cas positifs au Covid-19 pour 100 000 habitants que le Portugal : il s'agit de la Belgique, de Malte et de la République tchèque. Une situation incompréhensible pour les dirigeants portugais, qui sont donc à pied d'oeuvre pour convaincre leurs homologues britanniques de lever les restrictions qui visent leur pays et qui ont un énorme impact sur le tourisme. D'autant que la Ligue des champions débute dans une semaine à Lisbonne.

Un avion effraie les baigneurs en Algarve

Frayeur hier après-midi en Algarve. Un avion impressionnant a survolé deux fois à basse altitude les plages de Faro et de Vilamoura, à 300 mètres au large. Cet A380, le plus gros avion civil en service, qui mesure 73 mètres de long et peut transporter jusqu'à 850 passagers, appartient à la compagnie portugaise Hi Fly. Il s'agissait en réalité d'un vol d'entraînement, qui avait été annoncé et autorisé. Le commandant a fait savoir que l'avion, stationné dans l'aéroport de Beja, avait besoin de voler. De nombreux baigneurs en Algarve, eux, ont pensé au pire.

La plage de Nazaré interdite à la baignade

La plage de Nazaré interdite à la baignade. Cette décision a été prise mercredi et restera en vigueur jusqu'à demain. La raison ? Un trop grand nombre de bactéries a été constaté dans l'eau. Le maire a fait savoir que ce problème était dû à une panne sur le réseau d'assainissement des eaux usées. La baignade sera de nouveau autorisée à Nazaré lorsque la qualité de l'eau le permettra.

Météo : les températures restent très élevées

La météo enfin, le soleil reste au zénith et les températures élevées ce jeudi, avec une grande partie du pays placée en alerte jaune en raison de la chaleur annoncée, surtout dans l'intérieur du pays. On annonce jusqu'à 39 degrés cet après-midi à Evora, 38 à Bragança, Castelo Branco ou encore Santarem, mais aussi 35 à Lisbonne et Setubal, 28 en Algarve et enfin dans le nord, 25 à Porto et 35 à Braga.

Le pays en état d'alerte face au risque d'incendies

En raison de cette vague de chaleur qui se maintient, le gouvernement a de nouveau décrété l'état d'alerte dans le tout le pays jusqu'à demain. L'exécutif annonce que le risque d'incendies en milieu rural s'est aggravé. Conséquence de cette décision, la forêt de Sintra, par exemple, sera fermée au public et donc aux touristes.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article