Français touristes au Portugal, le désarroi

Patrick camping cariste français abandonné au Portugal comme de nombreux autres

Originaire du Var, il est retraité et passe une partie de l’année

à parcourir le Portugal, pays qu’il aime beaucoup.

Quand le confinement a été décrété, il était au Portugal depuis

plusieurs semaines, bon citoyen et conscient de la nécessité de ces mesures, il

est prêt avec les 2 autres camping-cars qui l’accompagnent à respecter

scrupuleusement les mesures de confinement, d’autant plus qu’étant lui-même âgé

de plus de 70 ans et diabétique, il a conscience d’être vulnérable au covid 19.

Camping caristes quelles solutions ?

Le plus simple serait pour tous les camping caristes serait de

partir en France au plus vite, ce que nos amis ont bien sûr évoqué et ce qu’ils

étaient prêts à faire. Ils ont à ce sujet tenté de joindre l’ambassade de

France à Lisbonne, à de très nombreuses reprises sans jamais parvenir à établir

la communication téléphonique. Depuis, l’Espagne a indiqué que toute personne

qui franchira la frontière devra observer 14 jours d’isolement avant de pouvoir

poursuivre sa route. Le principe ne pose aucun problème à nos compatriotes,

mais les conditions de quarantaine sont inexistantes en Espagne, ainsi les

personnes concernées sont abandonnées au bord de la route pendant 14 jours car

campings et hôtels sont fermés.

Campings fermés, hôtels désertés, il ne reste que les terrains privés 

Le second gros problème est que les campings sont aussi fermés au

Portugal, ils ont été évacué du camping qu’ils occupaient jusqu’ici . Il aurait

pu être judicieux de la part des autorités portugaises de laisser ces camping

caristes en confinement dans un camping, cela permettrait de fixer les gens et

d’éviter de les voir divaguer dans tout le pays.

Depuis, nos amis errent dans le Portugal, quand ils trouvent un

endroit adapté à leurs besoins, la gendarmerie vient leur demander de partir.

Cette situation semble insoluble !

La seule solution juridiquement acceptable est de trouver un

terrain privé sur lequel le propriétaire autorise nos 3 camping caristes à

demeurer. Ils n’ont pas besoin de nombreux hectares, quelques centaines de

mètres carrés suffiront. Ils auront besoin d’un point d’eau (un robinet

suffit), et d’un endroit pour vider les cassettes des WC.

Si vous disposez de cela ou si vous connaissez quelqu’un qui a un

terrain répondant à ces caractéristiques, n’hésitez pas, prenez contact avec La

French Radio.

Il est bien entendu que nos camping caristes sont prêt à

dédommager le propriétaire du terrain pour l’eau qu’ils consommeront et se

conformeront bien entendu aux règles du confinement, comme il se doit.

Soyons solidaires et essayons de dépanner ces camping caristes

abandonnés !

vous pouvez contacter la French Radio sur notre site lafrenchradio.pt ou par FB