Les vœux d’Hervé Cardon Conseiller des français de l’étranger

11 janvier 2023
Télécharger le podcast

Comme il est de tradition, Hervé Cardon Conseiller des français de l’étranger présente ses vœux à notre communauté.

Hervé Cardon dans son style grinçant et direct s’attaque à la fois au député de la 5e circonscription Stéphane Vojeta, mais s’en prend aussi au ¨Président, car comme il l’indique être un français du Portugal, c’est d’abord être un français.

Les principaux sujets sur lesquels il s’exprime sont la situation actuelle pour les français souhaitant renouveler leurs papiers d’identité, les échanges de données entre les états français et portugais visant à supprimer l’obligation des preuves de vie pour les versements des retraites, les efforts consentis (ou pas) par l’état pour augmenter les capacités d’accueil des élèves français dans les lycées français de l’étranger (dont il doute fort !) et enfin la situation actuelle en France, tant à l’intérieur du pays (quartiers dits sensibles, islamisation à l’école, événements habituels tels qu’agressions des policiers ou voitures brulées) qu’au niveau international avec le soutien ostentatoire des ukrainiens par des livraisons de blindés français ce qui a pour conséquence de nous qualifier de co-belligérants de fait avec les conséquences périlleuses que cela peut comporter.

Si du côté du Consulat la situation semble s’améliorer avec un record de traitement de dossiers durant l’année 2022 qui tend à réduire le « surstock » engendré par la période covid, en revanche, Hervé Cardon s’en prend au député Vojeta qui selon lui s’attribue des mérites immérités sur des problèmes qui seront, si tout se passe tel que cela doit se passer, aplanis ou résolus d’ici un an ou deux au mieux, que ce soit pour les renouvellements de papiers à distance ou pour les échanges directs entre les administrations française et portugaise pour les retraités. 

Quant à la promesse de doubler le nombre d’élèves scolarisés en français à l’étranger, Hervé Cardon n’y croit pas une seule seconde et alerte sur une promesse qui n’engagera pas celui qui l’a faite, le président de la république.

C’est au tour des ministres de l’éducation nationale et de l’intérieur de subir les foudres de l’élu local qui croit en leur totale incompétence.

La note d’espoir est entretenue par la création d’un réseau regroupant tous les français patriotes de quel bord qu’ils soient afin de préparer « la renaissance de la France » et de tenter de contenir l’action d’un gouvernement, immigrationiste, ouvert aux fumeuses théories « woke », immobile et impuissant face aux problèmes de sécurité (voitures brûlées, attaques au couteau…).

La conclusion d’Hervé Cardon est sans appel, « Attachez vos ceintures, il y aura des turbulences en 2023 ! ».

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article