Pour les Français, francophones et francophiles du Portugal, retrouvez les informations portugaises de ce vendredi sur la French Radio Portugal

Les écoles à l’épreuve du coronavirus

« A chaque école sa sentence », titre ce matin le journal i. Le quotidien fait le point sur les règles en vigueur dans les établissements scolaires portugais pour faire face au coronavirus. Car parmi les neuf cas confirmés que compte désormais le Portugal figure une enseignante à Amadora, près de Lisbonne. Elle se trouvait récemment en Italie pour les vacances. Six classes de deux écoles où elle enseigne observent désormais une période d' »isolement social ». Cela signifie que 150 élèves vont rester chez eux jusqu’au 13 mars. Les parents, eux, souhaitent que l’école ferme, car elle pourrait devenir, je cite, « un énorme foyer de contamination ». Au niveau national, le gouvernement n’a pas encore donné de règles aux écoles pour se prémunir de l’épidémie. Les mesures doivent être prises au cas par cas pour l’instant.

Des disparités salariales toujours en vigueur

Les inégalités salariales ont encore de beaux jours devant elles au Portugal comme ailleurs. Ce matin, le Diario de Noticias rapporte qu’en moyenne, les femmes gagnent 149 euros de moins par mois que les hommes dans le pays. Et l’écart monte à plus de 600 euros pour les postes à responsabilité. Pour lutter contre cette injustice, une loi est entrée en vigueur il y a un an au Portugal pour mettre fin à la discrimination salariale fondée sur le sexe. La journée des droits des femmes, pour rappel, sera célébrée ce dimanche 8 mars.

« L’âge d’or du mobilier français » s’expose à la fondation Gulbenkian à Lisbonne

Une partie du patrimoine français s’expose à partir d’aujourd’hui à la fondation Gulbenkian à Lisbonne. L’exposition « L’âge d’or du mobilier français, de l’atelier au palais » est inaugurée ce vendredi. Le public pourra y apprécier jusqu’au 1er juin des meubles à secrets, dit-on, des meubles bien particuliers, en l’occurrence des secrétaires. Ces petits chefs d’oeuvre de finition, tous inventés en France au cours du XVIIIe siècle, sont aujourd’hui dignes d’être exposés dans un musée. Notamment le secrétaire à cylindre de Louis XV. L’entrée coûte 3 euros.

Barbara Tinoco et sa chanson « Passe-Partout » en route vers l’Eurovision ?

Un tremplin pour l’Eurovision. La finale portugaise du Festival de la chanson a lieu samedi soir. Le gagnant ou la gagnante aura le privilège de représenter le Portugal lors du fameux concours, qui aura lieu cette année du 12 au 16 mai à Rotterdam, aux Pays-Bas. Et pour l’instant, un nom se détache parmi les favoris. Celui de Barbara Tinoco, jeune chanteuse lisboète de 20 ans, qui interprète une chanson aux accents français, intitulée « Passe-Partout ». Sur les réseaux sociaux en tout cas, les fans poussent pour que Barbara Tinoco aille à l’Eurovision, après une expérience malheureuse à l’émission The Voice au Portugal.

Football : Braga ouvre ce soir la 24e journée de Liga NOS

Un mot de football, pour signaler ce soir le match de Braga, actuel 3e du championnat portugais, contre Portimonense. Coup d’envoi à 20 h 30. Demain samedi, Benfica se déplace à Setubal, Porto reçoit Rio Ave et dimanche le Sporting accueille Aves. 

Météo : le soleil revient tout doucement, mais sûrement

La météo enfin, le soleil gagne encore du terrain ce vendredi. Des averses sont toutefois encore attendues de Leiria jusqu’au nord. Le ciel ne sera couvert dans le nord est du pays, où les précipitations seront plus intenses. Attention également sur le littoral de Lisbonne jusqu’au nord, il est de nouveau placé en vigilance jaune ce vendredi à cause des rafales de vent. Partout ailleurs, le temps s’annonce clément, avant le retour définitif du soleil ce week-end. Côté températures, 14 degrés sont prévus à Porto et Coimbra cet après-midi, 16 à Lisbonne et Evora, 17 à Sagres et 20 à Faro.