Pour les Français, francophones et francophiles du Portugal, retrouvez les informations portugaises de ce vendredi sur la French Radio Portugal

Les mesures concrètes de l’état d’urgence dévoilées

Il va falloir s’y habituer. C’est le massage lancé ce matin par les médias portugais. Le gouvernement a dévoilé hier toutes les nouvelles mesures de confinement. Des mesures prises après une longue délibération en conseil des ministres dans le cadre de l’état d’urgence, décrété pour l’instant jusqu’au 2 avril. La consigne, donnée par le chef du gouvernement, est claire : « le devoir appelle de rester à la maison », a déclaré Antonio Costa. Les déplacements ne sont désormais autorisés que sous certaines conditions. L’objectif étant bien sûr d’endiguer la propagation du coronavirus. 

Mobilité réduite au maximum

Voici donc les principales mesures annoncées hier par l’exécutif. D’abord concernant la mobilité : elle doit être réduite au maximum. Les citoyens doivent rester chez eux, c’est la consigne générale. Certains déplacements toutefois sont autorisés : notamment pour aller acheter des biens de première nécessité, pour des raisons professionnelles impératives, pour s’occuper de proches ou pour des sorties individuelles de courte durée, pour s’aérer ou promener ses animaux de compagnie. Dehors, il faut impérativement respecter les gestes barrières et garder ses distances. A noter qu’il est encore possible de se déplacer en voiture, pour aller jusqu’à la pompe à essence notamment.

Confinement total obligatoire pour certaines personnes

Le confinement total, en revanche, est obligatoire pour les personnes porteuses du coronavirus ou soupçonnées de l’être, pour celles qui sont sous surveillance médicale et pour les personnes âgées de plus de 70 ans, dont les sorties doivent rester très exceptionnelles. Celles qui refusent de se conformer aux ordres peuvent encourir un crime de désobéissance. 

Quels établissements commerciaux sont encore ouverts ?

Concernant les établissements commerciaux, désormais. Ceux où les employés sont en contact direct avec les clients doivent fermer. A l’exception des boulangeries, des supermarchés, des stations-service, des épiceries, des pharmacies, des banques et des kiosques. Pour ce qui concerne les restaurants et les bars, ils peuvent aussi rester ouverts, mais seulement pour la vente à emporter ou la livraison à domicile. Ils doivent respecter les recommandations de la Direction générale de la Santé : distance sociale, mesures d’hygiène et devoir de protection des employés.

Le rôle des forces de l’ordre

Il convient de préciser également le rôle crucial des forces de l’ordre durant cette période. Les policiers et gendarmes, qui seront équipés de mégaphones et de drones, veilleront au respect des règles. Ils seront par exemple habilités à fermer les commerces qui ne les respectent pas. Mais leur mission reste pour l’instant pédagogique et informative, selon le gouvernement. En cas de nécessité, les militaires interviendront en renforts. 

Télétravail

Un mot sur le télétravail. Il est fortement conseillé pour toutes les professions qui peuvent être assurées depuis la maison. Il va aussi être généralisé, autant que possible, à tous les services publics, qui seront dès lors assurés par téléphone ou en ligne. 

Transports et liaisons aériennes vers la France, la Suisse et la Belgique

Pour ce qui concerne les transports publics, ils continuent de fonctionner. Leur nombre de passagers doit toutefois être réduit pour permettre les distances de sécurité. Le trafic aérien, lui, est considérablement réduit : toutes les liaisons internationales sont suspendues, sauf vers les pays où vit une forte communauté portugaise, comme le Brésil ou les Etats-Unis. A noter que la TAP va maintenir 70 vols par semaine du 23 mars au 19 avril. La compagnie nationale portugaise en proposera deux depuis Lisbonne vers l’aéroport d’Orly à Paris et deux vers Genève. Aucun, en revanche, vers la Belgique. Pour les Belges qui se trouvent au Portugal et qui souhaitent rentrer au pays, Brussel Airlines se propose de prendre en charge leur rapatriement. Il suffit de s’inscrire sur le site travellersonline.diplomatie.be, vous retrouverez le lien dans le podcast de ce flash infos.

Frontière sous contrôle, écoles et lieux culturels fermés

Enfin, toujours dans le cadre de l’état d’urgence, on rappelle que la frontière avec l’Espagne est sous contrôle, que toutes les écoles du pays sont fermées jusqu’au 9 avril, de même que tous les lieux de loisirs et de culture. Pour ce qui concerne les rassemblements, pour les messes notamment, ils sont formellement interdits.

Nouveau bilan : 785 cas positifs, quatre morts

On conclut ce flash infos par le dernier bilan des personnes porteuses du coronavirus au Portugal. Il s’élève désormais à 785, c’est 143 de plus que lors du dernier pointage. Une quatrième personne est décédée hier à Ovar, dans le centre du Portugal. Le gouvernement a décrété hier l’état de calamité publique pour cette municipalité de 55 000 habitants, où une trentaine de cas positifs au coronavirus ont été enregistrés. Ovar est donc la première ville confinée du pays.

Météo : il va pleuvoir partout au Portugal ce vendredi

Enfin côté météo, vous ne regretterez pas de rester confinés : il va pleuvoir partout au Portugal ce vendredi. Le ciel sera couvert et une grande partie du pays, de Castelo Branco jusqu’au sud, est placée en alerte jaune, précisément à cause des fortes précipitations annoncées. Les températures maximales baissent nettement : cet après-midi, 16 degrés sont prévus à Porto, 14 à Coimbra, 16 à Lisbonne, 15 à Sagres et enfin 17 à Faro.