Comme attendu, le Portugal fait face à son tour au coronavirus

On commence d’abord par un point sur le coronavirus. Les deux premiers cas ont été confirmés lundi sur le sol portugais. Aujourd’hui, 13 personnes sont officiellement infectées par l’épidémie : neuf sont hospitalisées à Porto et les quatre autres à Lisbonne. Les autorités portugaises appellent au calme et le pays reste pour l’instant en phase I, dite de confinement. La stratégie d’endiguement est maintenue : il s’agit d’isoler les cas pour éviter la contagion. Plus tard dans la semaine, on rapportait que parmi les 13patients figure une enseignante à Amadora, près de Lisbonne, revenue récemment de vacances en Italie. Six classes auxquelles elle a donné cours observent désormais un « isolement social ». Les élèves doivent rester chez eux jusqu’au 13 mars. Les parents réclament la fermeture de l’école qui pourrait, disent-ils, devenir « un énorme foyer de contamination ».

Démission d’un juge important à Lisbonne, soupçonné de corruption

Tempête dans le milieu de la justice portugaise. Le président de la Cour d’appel de Lisbonne a démissionné cette semaine. Orlando Nascimento a renoncé à sa fonction alors qu’il fait l’objet de nombreuses critiques. Des soupçons de corruption et d’abus de pouvoir pèsent sur lui dans le cadre de l’opération Lex, dont le principal suspect est le juge Rui Rangel, qui a été membre jusqu’en 2018 de la Cour d’appel de Lisbonne. Une institution juridique aujourd’hui au coeur de la tourmente et accusée de plusieurs « irrégularités ». « L’environnement est pesant », a réagi la ministre de la Justice. Francisca Van Dunem a ajouté que ce « climat de suspicion » était « intolérable pour le système judiciaire ». La presse rapporte toutefois que le juge Orlando Nascimento exerce toujours au sein de la Cour d’appel de Lisbonne, mais plus en tant que président.

Le dialogue de sourds continue autour de l’aéroport de Montijo

Antonio Costa entend ne rien lâcher concernant l’aéroport de Montijo. Mercredi, le Premier ministre a reçu, pour essayer de trouver un terrain d’entente, six maires de communes directement concernées par ce projet. Les élus de Seixal et Moita ont maintenu leur opposition au projet, en raison de ses conséquences environnementales. Les deux maires préfèreraient que le nouvel aéroport de Lisbonne soit construit le champ de tir d’Alcochete, toujours sur la rive sud du Tage. Pas question, a répondu Costa. La localisation du futur aéroport est décidée depuis 2015, a-t-il rappelé. Le chef du gouvernement a par la suite déclaré que le blocage de ce « projet d’intérêt national » par des élus locaux était « légitime ».

Football : les transferts portugais dans le collimateur de la justice

Coup de filet dans le milieu du football portugais. La justice a mené cette semaine 76 perquisitions visant notamment plusieurs clubs et agents de joueurs. Le Benfica, le FC Porto, le Sporting et Braga, mais aussi le célèbre agent Jorge Mendes sont dans le collimateur. Au total, une centaine d’agents du fisc et 180 gendarmes ont été mobilisés. Cette opération, baptisée « hors-jeu », s’est déroulée dans le cadre d’une enquête sur des soupçons d’évasion fiscale et de blanchiment d’argent. Quarante-sept personnes sont pour l’instant poursuivies. La justice soupçonne des clubs et des agents d’avoir bidonné, au moins depuis 2015, des transferts de joueurs pour « éviter des versements fiscaux dus à l’État portugais ». Le préjudice s’élèverait à 200 millions d’euros. Les informations du hacker Rui Pinto, à l’origine du scandale Football Leaks, auraient été déterminantes dans cette enquête.

Des disparités salariales toujours en vigueur

A l’aube de la journée des droits des femmes, comme chaque année le 8 mars, la presse rapporte que les inégalités salariales ont encore de beaux jours devant elles au Portugal comme ailleurs. En moyenne, les femmes gagnent 149 euros de moins par mois que les hommes dans le pays. Et l’écart monte à plus de 600 euros pour les postes à responsabilité. Pour lutter contre cette injustice, une loi est entrée en vigueur il y a un an au Portugal pour mettre fin à la discrimination salariale fondée sur le sexe. Le ministère du Travail a demandé aux entreprises de plus de 250 salariés de leur communiquer un bilan de leurs salaires d’ici à juillet. L’objectif : réduire l’écart des revenus.

Barbara Tinoco et sa chanson « Passe-Partout » en route vers l’Eurovision ?

Un tremplin pour l’Eurovision. La finale portugaise du Festival de la chanson a lieu ce soir. Le gagnant ou la gagnante aura le privilège de représenter le Portugal lors du fameux concours, qui se déroulera cette année du 12 au 16 mai à Rotterdam, aux Pays-Bas. Et pour l’instant, un nom se détache parmi les favoris. Celui de Barbara Tinoco, jeune chanteuse lisboète de 20 ans, qui interprète une chanson aux accents français, intitulée « Passe-Partout ». Sur les réseaux sociaux en tout cas, les fans poussent pour que Barbara Tinoco aille à l’Eurovision, après une expérience malheureuse à l’émission The Voice au Portugal.

Météo : un beau soleil ce samedi

Un dernier moment concernant la météo : aujourd’hui enfin, pas de pluie à l’horizon. Vous allez pouvoir profiter d’un beau soleil partout dans le pays. Seule ombre au tableau, le vent va souffler sur la côte, le littoral de Lisbonne jusqu’au nord est placé en vigilance jaune en raison de l’agitation maritime. Côté températures, on annonce cet après-midi 16 degrés à Porto, 20 à Porto, 19 à Sagres et 22 à Faro.