Flash infos : confinement prolongé, sacrifices a priori jusqu'à Pâques, fin des moratoires, mairie de Lisbonne, Ligue Europa

26 février 2021
Télécharger le podcast

Le confinement prolongé et validé par une grande majorité de Portugais 

Le confinement officiellement prolongé jusqu'au 16 mars. Le Parlement a approuvé hier le décret présidentiel qui renouvelle l'état d'urgence pour quinze jours. Une décision de prudence approuvée par une grande majorité de Portugais, si l'on en croit un dernier sondage publié dans le Jornal de Noticias. On y découvre que 80 % des sondés portugais estiment que les autorités ont bien fait de maintenir les restrictions sanitaires pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Malgré la diminution du nombre d'infections, de décès et même d'hospitalisations, près de la moitié des Portugais, 46 % des sondés au total, estiment que le confinement devrait durer jusqu'à Pâques.

Le président plaide pour un déconfinement progressif à partir de Pâques

Et c'est précisément l'objectif des autorités, malgré la pression sociale qui monte. Le déconfinement n'est donc pas pour tout de suite. Le président plaide pour qu'il soit progressif, par phases, seulement à partir de Pâques, car le nombre d'hospitalisations, notamment en soins intensifs, est encore deux fois supérieur à ce qui est recommandé par les médecins. Marcelo Rebelo de Sousa est contre un déconfinement par régions, comme le propose le leader de l'opposition, Rui Rio. Le chef de l'Etat appelle par ailleurs à un dépistage massif de la population. La pandémie, affirme-t-il, devrait prendre fin au Portugal "à la fin de l'été, ou au début de l'automne au plus tard".

Bilan épidémiologique : 49 morts et 1160 cas positifs

Les autorités sanitaires ont annoncé hier 49 décès liés au Covid-19, il s'agit du bilan quotidien le plus faible depuis le 7 novembre. 1160 nouveaux cas d'infections ont aussi été recensés. Le pays compte 2600 hospitalisations à cause du coronavirus, c'est 154 de moins qu'hier. 536 patients se trouvent encore en soins intensifs.

Un faux plan de déconfinement circule sur les réseaux sociaux

Un faux PDF qui présentait un plan de déconfinement en trois phases a largement été partagé sur les réseaux sociaux hier. Il s'agit d'un faux document, a confirmé le gouvernement. Son auteur, un collaborateur du site d'informations Observador, s'est excusé. Le gouvernement a dénoncé cette désinformation et les fausses attentes qu'elle suscite. Le ministère public a d'ailleurs été alerté pour d'éventuelles poursuites judiciaires.

La fin des moratoires privés sur les crédits immobiliers, une "bombe à retardement"

"Soixante mille familles risquent de se retrouver sans maison." C'est ce qu'annonce en Une ce matin le Correio da Manhã. La raison ? La fin annoncée le 31 mars des moratoires privés mis en place par les banques pour le remboursement des crédits immobiliers. Le journal parle d'une "bombe à retardement" pour des milliers de foyers, car aucune prolongation de ces moratoires n'est prévue. Certaines banques ont déjà prévenu leurs clients que les paiements mensuels reprendront en avril. Le Correio da Manhã avance que 60 000 familles, qui ont perdu des revenus durant la pandémie et qui ne peuvent plus payer leur crédit, risquent donc de se retrouver sans logement.

Soutenu par la droite, Carlos Moedas est candidat à la mairie de Lisbonne

Le maire socialiste de Lisbonne, Fernando Medina, a désormais un rival de taille. Carlos Moedas, soutenu par le PSD et le CDS, a fait savoir hier qu'il était candidat à la mairie de Lisbonne. Âgé de 50 ans, cet ingénieur et économiste occupe actuellement la fonction d'administrateur du musée Gulbenkian. De 2014 à 2019, Carlos Moedas a été le Commissaire européen chargé de la recherche, de la science et de l'innovation. Il avait aussi été auparavant le secrétaire d'Etat adjoint du Premier ministre Pedro Passos Coelho durant les années de la Troïka. Les élections municipales, pour rappel, sont prévues à partir de la fin septembre.

Football : pas de miracle pour les clubs portugais en Ligue Europa

Pas de miracle, hier soir, pour les deux derniers clubs portugais en lice en Ligue Europa. Benfica, battu 3-2 à Arsenal, et Braga, vaincu de son côté 3-1 sur le terrain de la Roma, sont éliminés de la compétition au terme de ces 16es de finale. Le dernier espoir de voir briller un club portugais cette saison en Coupe d'Europe repose sur le FC Porto. Les Dragons ont récemment battu 2-1 la Juventus de Turin de Cristiano Ronaldo en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Le match retour aura lieu le 9 mars en Italie. Là encore, la mission s'annonce quasi impossible.

Météo : beau temps dans le nord, mauvais dans le sud

C'est une météo inhabituelle qui nous attend ce vendredi. Cette fois, le beau temps est attendu dans le Nord et le mauvais dans le Sud. D'Aveiro à Guarda en remontant jusqu'à la frontière espagnole, le ciel sera donc plutôt ensoleillé. Partout ailleurs dans le pays, à partir de Coimbra, des averses sont attendues. Le sud de l'Alentejo et l'Algarve sont même placés en vigilance jaune en raison de précipitations plus intenses. Du côté des températures, on attend 16 degrés cet après-midi à Lisbonne, 17 à Evora et en Algarve, 19 à Coimbra, 20 à Porto et un maximum de 22 degrés à Braga.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article